HISTOIRES

Points Clés

La communauté Quechua au Pérou, points phares :

Conception et bonne conduite du premier programme d'orientation du modèle LCS
Mise au point d'une initiative régionale incluant Cusco et Apurimac, avec implication de plus de 20 communautés locale
Création de la première équipe LCS au Pérou comportant 10 personnes locales
Formation de plus de 60 étudiants locaux volontaires
Transmission aux étudiants sélectionnés des compétence de création multimédia et de blog
Enrôlement de plus de 80 conteurs
Enregistrement de plus de 300 histoires dans les communautés
Organisation de 3 expositions ayant reçu un accueil très favorable de la communauté locale.
Organisation d'une exposition haut de gamme à Cusco, en tant qu'élément du 11ème congrès international d'Ethnobiologie.
Partenariat avec le Département de l'Education Péruvienne et avec 10 écoles locales pour des formations et des visites d'exposition
Création de plus de 30 émissions de radio des communautés locales utilisant les histoires enregistrées comme base de données
Création du premier Manuel LCS de formation en espagnol et en anglais
Création du premier prototype traitant des Objets Parlants : "le tissage vocal" des communautés de Ccatcca.
Production d'un grand livre d'histoire, traduit dans les langues Quechua et espagnole.


Nous avons obtenu un grand succès dans les communautés Quechua péruviennes grâce à la méthodologie de LCS dans trois zones d'activités différentes des montagnes des Andes. Tous les étudiants volontaires, formés par des représentants de LCS, ont été envoyés dans leurs communautés respectives. Ils sont revenus avec beaucoup d'histoires qu'ils ont utilisées dans des expositions locales ou régionales, dans des émissions de radio locales, et récemment dans des blogs sur internet. D'autre part, nous avons vu la communauté s'approprier du projet entier, créant spontanément une quatrième zone d'activités utilisant la méthodologie déjà pratiquée dans les trois premières zones.



Actions

Les activités de LCS ont pris racine dans les Andes depuis 2007 et ont commencé à s'auto-entretenir du fait que d'autres communautés ont manifesté leur intérêt à participer. En fait, la dernière zone d'activités des Andes a été lancée et entièrement entreprise par les représentants locaux de LCS. De nouveau, les témoignages locaux exprimés oralement ou écrits sont très positifs au sujet de la pertinence, de l'importance et de l'efficacité de l'approche de LCS.

Consentement totalement éclairé au préalable et la méthodologie de LCS


Après obtention d'un accord commun, nous avons appliqué un schéma de consentement libre, avec entière information au préalable tout au long du processus, par exemple les jeunes, les conteurs et l'ensemble des participants respectent les formulaires et les modèles qui ont été développés par LCS. LCS.

Dans chaque zone d'activités, un comité a été formé, composé des aînés de la tribu et d'étudiants, qui vont déterminer quels membres de la Communauté auraient accès à la technologie numérique de LCS quand il n'y a aucune présence antérieure de LCS dans le secteur. Ceci a stimulé le sens de la propriété locale du projet, a relié ensemble les deux groupes d'âge autour d'une mission commune, confirmant que le projet a été pris au sérieux.


Capacité de construction et de formation des étudiants


 

L'enseignement de nouvelles qualifications est fortifié. LCS attire les jeunes par l'intermédiaire d'un atelier local adapté à leurs besoins, sur l'utilisation de nouvelles technologies numériques audios et vidéos, leur permettant ainsi de devenir des "agents culturels" pour interviewer de façon indépendante les aînés dans leurs communautés, à propos des histoires traditionnelles, des chansons et des pratiques culturelles.

Nous avons formé plus de 60 jeunes étudiants, tous volontaires bénévoles pour le programme, à l'utilisation d'appareil photo numérique et de dispositifs d'enregistrement numérique pour produire des résultats de qualité. Une manière systématique de travailler est essentielle aussi. Leur formation leur permet d'expliquer la mission de LCS aux aînés, d'obtenir leur consentement de plein gré, d'enregistrer tous les détails du conteur et de l'endroit etc., nécessaires à l'étiquetage et à une annotation correcte de l'ensemble du matériel enregistré. Ceci permet entre autres à LCS d'avoir une traçabilité sur la propriété et le copyright du contenu et de pouvoir relier ultérieurement les auditeurs à distance aux auteurs originaux.

En 2007 uniquement, plus de 275 histoires en version intégrale ont été enregistrées dans les trois premières zones de mission. Chaque étudiant ayant participé à la formation en technologie numérique de LCS et aux travaux sur le terrain a fièrement reçu un diplôme de LCS. Ce diplôme a été présenté lors des expositions locales devant leur communauté entière.



Développement de la trousse à outils de médias de LCS


 

Le kit de LCS comporte la collection de dispositifs numériques d'enregistrement audio et vidéo que les agents de collecte d'histoires utilisent sur le terrain, les chargeurs de batterie et une grande unité du disque dur externe pour tout stockage du capital médiatique.

Entreposé dans une boîte en bois spécial, 3 kits ont été créés pour les missions au Pérou. La formalité liée à l'organisation et à la livraison de l'équipement a donné le sens de l'importance aux étudiants qui collectent les histoires. D'autre part, le kit lui-même a permis d'entretenir, du côté des conteurs, le sens de la teneur et de l'importance de leur action.


Travaux sur le terrain et édition numérique


 

Au total, les 24 communautés indigènes ont activement participé au projet : 7 communautés à proximité du village de Tambobamba, 6 communautés aux alentours du village d'Urpay, 8 communautés à proximité du village de Ccatcca, aussi bien que la communauté de Pisaq.

Plus de 83 conteurs ont participé. Ils ont tous été interviewés par la communauté d'étudiants qui avaient participé aux ateliers de LCS. (Ce nombre ne tient pas compte du nombre de conteurs interviewés à Pisaq.)

Les activités pour classer par catégories et éditer l'ensemble du matériel enregistré sont essentielles : nous travaillons pour créer en ligne des collections dynamiques, référencées, susceptibles d'être retrouvées après recherche, des traditions orales accessibles pouvant être complétées par les membres d'une culture, peu importe le contexte du monde dans lequel ils se trouvent. Cette ressource digitalisée en évolution, que nous appelons "Storybase" ou "base d'histoires", va permettre d'assurer que ces histoires et traditions peuvent être partagées au sein d'une communauté de jeunes, où être écoutées par des enfants de n'importe quel coin du globe. Ainsi elles ne vont pas disparaître et seront de nouveau racontées à l'avenir.


Expositions multimédia locales


 

Nous avons créé 4 expositions multimédia locales directement dans les communautés péruviennes, reflétant les histoires et restituant les enregistrements au reste de la communauté. Ces expositions ont ainsi fait participer dans la mission de LCS une population plus élargie, et ont créé l'occasion pour les membres de la communauté, à travers la technologie et le processus systématique développés par LCS, de célébrer leurs propres histoires et héritage avec fierté.

Elles enregistrent en plus leurs réactions ou réflexions déclenchées par le travail et les mémoires culturelles qu'ils voient en exposition. La première exposition modèle de LCS à Tambobamba a proposé un questionnaire à compléter par les participants. Un critère pour évaluer le succès du projet est le nombre de questionnaires remplis qui ont été retournés – lors de l'exposition de Tambobamba uniquement - plus de 220 questionnaires remplis ont souligné l'impact positif.

Beaucoup d'étudiants sont revenus à leurs expositions locales après l'école pour passer plus de temps à écouter les histoires qu'ils ont ratées pendant leur visite de groupe. Souvent, l'étudiant aurait amené avec lui ses parents pour apprécier le résultat.

Les étudiants avaient pris des milliers de photographies. Ceci a permis d'avoir un nombre extraordinaire de choix possibles pour chaque exposition de la communauté locale. De la même façon que pour la collecte des histoires, les décisions - quant aux meilleures images susceptibles d'illustrer les meilleures histoires - ont été choisies par un groupe d'édition comportant l'équipe locale, les étudiants et les autorités locales. Nous avons en moyenne sélectionné environ 25 photos et 20 histoires pour organiser chaque exposition locale.


Expositions multimedia régionales


 

La grande exposition au musée Inca à Cusco a élevé le profil de LCS de ses bases locales initiales au niveau d'une entité régionale. Sous le nom " Willanakuyninchis ", un mot Quechua pour désigner " notre dialogue ", l'exposition a présenté des échantillons du travail créé par les étudiants membres de la population Quechua qui avaient participé à l'atelier de LCS dans les communautés d'Urpay, de Tambobamba et de Ccatcca. L'exposition s'est déroulée du 15 au 30 juin 2008, en tant qu'élément de la 11ème université d'Ethnobiologie, accueillie par le musée Inka et a été extrêmement bien fréquentée.

Plus de 100 photographies ainsi que 16 boîtes sonores MP3 ont été présentées. D'autre part, il y avait une salle vidéo où des témoignages et de la documentation sur la méthodologie ont été présentés. L'exposition a permis à LCS d'inaugurer son Ecran tactile de Portraits Parlants et le Tableau de Messages Interactifs. Ce dispositif multimédia dynamique a permis aux participants d'interagir avec les histoires et indirectement avec les conteurs, en permettant aux visiteurs d'enregistrer et de laisser les réponses audio qui seront mises en ligne à une date ultérieure, et qui seront également rendus disponibles comme feedback aux conteurs originaux eux-mêmes.


Emissions de radio


 

Nous sommes excités devant les nombreuses possibilités offertes par la synergie entre la radio de la communauté locale et les émissions numériques pour l'extension démographique des cultures minoritaires impliquées dans le partage du dialogue culturel et du patrimoine facilité par LCS. Dans la communauté d'Urpay, des programmes de radio ont été créés et ont annoncé localement, utilisant l'antenne Radio Galaxia, un réseau de radio local aux alentours de Cusco. Cette transmission est assez puissante pour être entendue dans toutes les communautés environnantes impliquées. Dans beaucoup de cas, elle a pu également être entendue par des fermiers pendant qu'ils travaillaient dans les domaines. Vingt programmes de radio différents ont été créés et diffusés sous le nom " La Voz de los Andes " (" la Voix de l'Andes "). Chaque programme a été organisé par la communauté elle-même et tous les programmes ont été diffusés, utilisant comme langues 50% en Quechua et 50% en espagnol. Nous avons reçu beaucoup de feedback positif suite à ces émissions, et avons été également impressionnés par le nombre d'appels téléphoniques reçus par la station pendant l'émission même.


Premier écran tactile de LCS à Cusco


 

Nous avons réussi à créer au Pérou le prototype d'un dispositif numérique innovateur : l'écran tactile au message vocal. Ce dispositif communal relie les générations autour de leurs histoires traditionnelles dans un contexte d'expositions multimédia. Il a été également apprécié par les jeunes comme les plus âgés comme moyen de renforcer la promotion de leur culture et de leur identité de minorité auprès des étrangers. Relié à un ordinateur "caché" sous sa structure en bois, le dispositif d'écran tactile permet une interaction très spéciale avec les conteurs numériques. Il a suscité un grand enthousiasme lors des visites d'école - tous les enfants ont voulu l'essayer.


Objets parlants


 

Les " tissages parlants " de la communauté de Ccatcca ont été utilisés pour explorer de nouvelles manières afin d'amplifier la valeur, le sens et la signification de l'artisanat par l'intermédiaire de son accroissement avec les histoires racontées numériques. Traditionnellement une histoire, une signification culturelle ou un enregistrement du tressage de la vie peuvent être tissé(es) dans un objet par l'utilisation de symboles, créant des histoires qui vivent au sein-même de l'objet. LCS a commandé trois pièces artisanales tissées et a enregistré les histoires et les images concernant les fabricants, comme documentation.

Les tisserands de Ccatcca ont produit 3 pièces, un chapeau des Andes traditionnel porté par Adolfo qui a été pris lui-même en photo, une écharpe et une écharpe de femme. Ceci n'est juste que le début pour démontrer les multiples possibilités.


Livre d'histoire


 

Un accomplissement majeur pour l'équipe péruvienne de LCS était le grand " livre " d'histoires recueillies sur le terrain par les étudiants de LCS à Tambobamba. Ce livre de plus de 250 pages, inclut des traductions en langues Quechua et également en espagnol, des histoires qu'ils ont eux-mêmes enregistrées sur le terrain pendant la première mission de LCS au Pérou.


Participation des écoles


 

Les écoles ont également participé de façon très active. En fait, nous voyons LCS en tant que fournisseur d'un élément essentiel d'éducation culturelle dans ce qui pourrait devenir un programme d'études national. Le processus que nous avons entrepris dans la méthodologie décrite ci-dessus a culminé dans l'événement exposition pour partager les photographies et les histoires de Quechua réellement recueillies par les étudiants locaux. Ces expositions ont prouvé qu'elles sont une bonne manière de valider leur propre culture et de renforcer la fierté dans leur identité culturelle aux yeux de autres membres de la Communauté, particulièrement parce que le matériel a été créé par les jeunes eux-mêmes. Chaque exposition a donc inclus des visites de salle de classe, permettant ainsi à de nombreux élèves d'écouter et de réagir aux histoires. Plusieurs professeurs ont saisi cette occasion pour créer une classe spéciale autour de l'exposition afin de parler de leurs racines, pour stimuler la fierté de leur culture, et pour partager le sens d'être Quechua.


Blogs de la Communauté


 

Le "journal sur internet" ou web log (ou "blogs") est efficace et facile à enseigner aux membres de la Communauté la création de leur propre présence en ligne, la réutilisation de certaines images et les enregistrements audio qu'ils ont collectés des conteurs. Les blogs peuvent favoriser la connexion des membres de la Communauté à d'autres communautés de même langue dispersées à travers le monde, pour échanger le contenu et les expériences, et pour promouvoir leur culture au monde extérieur. LCS au Pérou a organisé plusieurs ateliers de formation sur les blogs, et les 3 communautés Quechua dans la région de Cusco et d'Apurimac ont déjà créé leurs propres blogs utilisant le travail effectué sur le terrain. Consultez par exemple:http://tambobamba-lcsandes.blogspot.com (Tambobamba blog)


Fabulation péruvienne par l'intermédiaire de Google Earth


 

LCS a créé sur Google Earth la carte illustrée de la mission au Pérou, combinant les domaines d'activités avec plus en détail le statut du projet au sol. Ceci remplit plusieurs fonctions utiles, par exemple: - Il permet aux étudiants et aux membres de la communauté locale de placer leur projet dans un plus grand contexte global, leur montrant avec précision où se trouve leur communauté sur le globe et par rapport à d'autres domaines d'activités de LCS. - Il donne aux membres Quechua vivant en dehors des zones de travail prescrites ou peut-être maintenant dans les villes une connaissance sur les endroits précis où se déroulent les activités de LCS. Le LCS Google Earth .kmz est disponible à: http://www.nicolasvillaume.com/BLOG_LCS/VoicesfromtheAndes_LCS2008.kmz

Valeur Culturelle

La culture Inca est une des cinq plus grandes cultures au monde ; son héritage transcende les temps modernes. Cusco, son noyau, était l'origine de nouveaux paradigmes qui tiennent toujours de nos jours, imposant le respect et l'action. En dépit des 500 années écoulées depuis l'arrivée des coloniaux, l'identité Quechua n'a pas été perdue.

Peut-être, la manière la plus évidente dont les individus s'identifient à une culture passe par l'acceptation de leurs valeurs éthiques et morales. Ceci fournit la base et les directives pour maintenir l'ordre et la qualité de vie dans une société. L'acceptation et la conformité à ces principes permettent de rendre plus supportables les tâches que chaque individu doit accomplir, de maintenir le groupe unifié et de procurer la satisfaction de l'appartenance ; elle limite l'action des individus indifférents et le risque de dissidents de la communauté. L'héritage Quechua comporte:

Le " minka " (communauté ou travail coopératif dans un but social commun)
Harmonie entre les hommes et la nature, une rationalité dans la coexistence avec la Terre (Pachamama), un « hommage à la terre » qui est établie comme moyen de communication et de rétribution (c-à-d. ne pas demander des choses mais remercier à la place)
Respect profond envers leurs ancêtres et communication élargie avec eux (Uku Pacha, Kay Pacha, Hanan Pacha)
Respect pour le potentiel de la terre, par exemple la rotation des récoltes est essentielle.
Ayni, un système de travail social ("prêts" de travail ou soutiens divers, qui seront rendus au contributeur pour un besoin similaire)
Une pratique médicale traditionnelle qui se perpétue et une grande pharmacopée disponibles dans le monde.
Le patrimoine et l'identité Quechua offrent dans le monde une culture alimentaire pour les environments froids (nourritures telles que le moraya, le chuño, le papaseca, le charki, l'añu, etc.) traitée à de basses températures grâce aux " manantes ")
Une partie de l'identité Quechua est un message de qualité et de joie dans le travail : Munay, allinta llankay de y ruay, " Amour, travail, faites-les bien"

Ce " trésor vivant " est bien vivant au sein des personnes andines indigènes et des communautés qui, malgré les influences du temps et les influences venues de l'extérieur, continuent à adhérer aux règles et aux croyances de leurs ancêtres, observant des traditions colorées et animées datant depuis mille ans.


Equipe Locale

Des activités de LCS au Pérou ont été développées simultanément dans 3 zones, avec les équipes locales suivantes:

TAMBOBAMBA (Peru, Région Apurimac) - QUECHUA


Equipe LCS locale
Formateur Tambobamba : Santos Taipe
Assistant: Frida Pilco
Formateurs des conteurs: Diego Oliver / William Inga
Coordinateur local: Adolfo Ticona Mamani
Chef de projet aux Andes: Nicolas Villaume

Leaders de la communauté impliqués
Regidor municipal Tambobamba: Edgar Vivanco Gibaja
Vice-maire de Tambobamba: Paz Atilio
Président de la communauté d'Asacasi: Clariso Tarapaqui Closcco
Président de la communauté d'Apumarca: Walter Sullca Quispe
Directrice de l'Institut Enducativo EDT: Nora Alvarez Canal
Directeur de la gestion pédagogique: Nino Escolastico Moina Huillca

URPAY (Pérou, région de Cusco) - QUECHUA


Équipe locale
Professeur d'Urpay : Franclin Obregón Orué
Assistant: Sixto
Formateur des conteurs: Diego Oliver / William Inga y Tom
Coordinnateur local: Adolfo Ticona Mamani
Chef de projet aux Andes: Nicolas Villaume

Leaders de la communauté impliqués
Mr. Ismael Ríos Parra Menor de Urpay d'Alcalde del concejo
Sr. Eleuterio Flores Huamán Présidente de la Commune De Sullumayo
Sr. Valerio Condori Puma Présidente de la Commune Yanaccoch.
Sr. Juan Ttito Huamán Présidente de la Commune de Chanca
Sr. Mario Quispe Villarroel Présidente de la Commune de Arahuara
Sr. Fortunato Gallegos Roque Présidente de la Commune De Pallpacalla..
Sr. Juan tupa Présidente de la Commune De Lactabamba.

CCACTCCA (Pérou, région de Cusco)) - QUECHUA


Équipe locale
Formateur de Ccactcca : Fredy R. Nayhua Huisa
Assistant: Isaias Huaman Inquillay
Formateur des conteurs : Diego Oliver / William Inga y Tom

Menaces

Le Quechua est une culture vivante vibrante qui continue à résister aux incursions des cultures étrangères. C'est pourquoi la ville de Cusco loge maintenant la "troisième génération" d'hommes (Incas, Espagnols, ressortissants). Vivant sur les mêmes bases des bâtiments Incas, ils utilisent toujours les mêmes canaux d'eau pour leurs récoltes, utilisent les mêmes outils de production et participent comme en famille aux processus productifs et agricoles..

Cependant, parmi les multiples perturbations et menaces à l'identité Quechua nous pouvons citer : 

L'influence de divers sectes religieuses qui ne respectent pas le patrimoine Inca.
Prolifération et vente des boissons alcoolisées.
Utilisation forcée de la langue espagnole à la place de la langue Quechua (leur propre langue).
Manque d'éducation dans leur propre langue ou dans leur propre culture .
Migration urbaine obligatoire due au manque de travail dans leurs villes natales ou villages.
Dédain pour la diffusion de leurs mythes, contes, légendes et costumes.
Influence des émissions des médias et globalisation. Ceci a un effet d"hypnose" qui produit un grand analphabétisme automatisé, incontesté et impartial, qui produit à son tour une culture du consommateur
En outre la disparition des rôles sociaux bien déterminés de chaque individu face à une restructuration des relations sociales.


Ces facteurs nocifs portent atteinte à l'identité du Quechua, menaçant la vision du monde des Incas et leur philosophie, la science, l'astronomie, la médecine et la technologie indigènes. L'ethnocentrisme de la langue espagnole nourrit même un débat absurde au sujet de la construction linguistique Quechua. Tous ces problèmes indiquent un grand risque pour la culture et la langue Quechua elles-mêmes, qui pourraient éventuellement disparaître par la suite.

Ressources